33 avenue de l’URSS - 31400 Toulouse
logo HypnosAura  Corinne Fadel

Le blog d’HypnosAura à Toulouse

Les articles publiés par Corinne Fadel en Haute-Garonne

Hypnothérapeute au cabinet HypnosAura à Toulouse, je vous invite à découvrir tous les articles que j'ai publié.

Je vous dédie cet espace pour vous faire part de mon blog et être à jour avec sa pratique.

Demandez des informations supplémentaires sur mes articles en me contactant.

La voix du lâcher prise

Comment… lâcher prise au quotidien ?

Oui mais comment ?

Petit aperçu :

Etant donné que le cerveau a toujours besoin d’information de par son habitude à réfléchir en permanence, offrez-lui la possibilité de lâcher prise grâce, et avec LES SONS.

Pause ! Arrêt- sur image ! A l’image de la télécommande, appuyez sur pause. Non pas une pause sur la vie et les autres mais sur votre mode de fonctionnement.

Connectez-vous au silence, aux bruits, aux sons de la nature, au bureau, dans la rue, en famille, à la vie autour de vous…

Puis… ECOUTEZ… … …

RESTEZ EN RETRAIT quelques instants… … …

ECOUTEZ les sons. TOUS Les SONS !

Ex : un avion dans le ciel, une voiture. Suivez le son du début à la fin. Les oiseaux, une personne qui parle, des gens qui discutent. Entendez-les sans prêter attention aux contenus. Prenez du recul.

Laisser circuler la vie… être là simplement. PAUSE !

Non ! Ne soyez pas en apnée bien au contraire RESPIRER PLEINEMENT la voix du lâcher prise. Inspir long et expir long puis respiration naturelle abdominale, consciente.

ECOUTEZ  avec ce sens merveilleux qu’est notre oreille interne… Connectez-vous au tout …

Vous pourrez peut- être développer la clairaudience.

Suivez un  son, puis un autre, séparément…Puis écoutez les, tous ensembles. Comme une musique, le morceau de la VIE, là maintenant !

Par la suite, ECOUTEZ avec votre oreille gauche les sons venant de gauche. Quelques instants dans le calme…comme si vous aviez un amplificateur de volume … …Puis, écoutez les sons venant de droite…

Respiration calme, là sans être là, en se fondant au grand TOUT. C’est magique !

Observez toutes vos sensations dans votre corps lorsque vous apprenez à lâcher prise. Parfois le corps parle. Il peut exprimer des petits signes idéomoteurs. Il s’agit de petits mouvements involontaires des doigts ou de la tête. Mouvements lents et saccadés. Que l’on rencontre en séance d’hypnose lorsque la personne descend dans les zones de consciences modifiées. La tension interne s’évacue. Observer votre respiration, et laisser là circuler. Il est possible que de grandes inspirations arrivent, pareil à un besoin de reprendre son souffle, lors d’une forte émotion. Comme pour S’AJUSTER !

Quelque chose est en train de perdre le contrôle. Le cerveau analytique, rationnel  cède la place à cette partie de vous qui a envie de légèreté, de voyager dans le calme, l’espace ! C’est ainsi que l’espace intérieur peut prendre toute sa place en vous… s’ancrer…s’apaiser… Vous choisissez de vous offrir ce cadeau inestimable, pour vous sentir plus calme… plus en paix avec vous … en vous.

Les trois petits points (…) expriment les silences.

Corinne Fadel

Hypnothérapeute

Relaxologue

Qu’est ce que l’état hypnotique

Et ce que l’hypnose n’est pas !

Petit condensé court et simple de ce qu’est l’état d’hypnose.

Pour ne pas en avoir peur

Tout d’abord, L’ HYPNOSE n’est pas une thérapie mais un OUTIL dont les applications peuvent être thérapeutiques.

C’est ainsi que l’hypnose dépasse largement le cadre thérapeutique pour trouver sa place dans des domaines très variés tel que :

  • Le management
  • le spectacle
  • le coaching
  • la vente
  • le développement personnel
  • la communication

C’est là que réside la DIFFÉRENCE entre HYPNOSE et HYPNOTHÉRAPIE.

L’hypnose est un outil mis au service de la thérapie « Hypnothérapie » comme outil thérapeutique, médical ou d’accompagnements personnels présentant un large spectre d’indications.

L’hypnose fait appel à un autre type de pensée ou de logique que la pensée rationnelle et analytique cérébrale. Elle mobilise nos croyances, nos émotions ainsi que notre imagination. C’est pour cela que les enfants arrivent très bien à partir dans l’état d’hypnose.

« Toute croyance que nous tenons pour vrais, 

à tendance à influencer nos actes ».

L’IMAGINATION est bien plus puissante que notre volonté, et c’est sur elle que nous devons agir pour favoriser la guérison, les changements souhaités.

L’HYPNOSE FONCTIONNE PAR INDUCTION. Elle est la méthode qui consiste à conduire la personne vers un état modifié de conscience. Cette méthode utilise des diverses techniques, dont la plus célèbre est LA SUGGESTION.

L’INDUCTION peut être LONGUE, entre 20 et 25 minutes, pour permettre un travail de VISUALISATION.

Elle peut être COURTE ou durer quelques minutes, en utilisant la technique de SURCHARGE des SENS ou de CONFUSION. On parle alors d’une hypnose rapide.

La CONFUSION : Est le fait de confusionner le Conscient de la personne (et non pas son Inconscient !), en d’autres termes « lui emmêler les pinceaux » !

La Confusion est à elle-seule une technique d’Induction hypnotique de détourner l’attention consciente de la personne, « d’envoyer balader son Conscient ».

Ainsi la CAC (conscience analytique cérébrale est éteinte. Ce qui permet de « domestiquer, inhiber, éclipser notre CAC. En hypnose Ericksonienne, la CONFUSION joue un grand rôle. Il peut s’agir de « faire perdre » l’attention au patient ou client en lui demandant de penser à divers objets ou diverses parties de son corps, en saturant les perceptions de son corps.

Chacun à SA CARTE DU MONDE ou reflète le langage verbale et non verbal et de ses représentations. Il n’est pas facile d’ouvrir la porte vers des états modifiés de conscience. C’est pourquoi la confusion est une merveilleuse technique d’induction.

Lorsque  des personnes  sont dans le contrôle « des réfractaires » comme on dit. Ces personnes ont parfois besoin de plus de temps pour plongés dans cet état de transe hypnotique et d’avoir confiance, de se laisser faire car elles font confiance à leur volonté de  tout contrôler parfois même en dehors de leur volonté consciente. C’est devenu un automatisme. C’est alors que je passe avant tout, par la case jeu, l’aspect ludique, par des tests de suggestibilités puis la confusion.

Exemple de confusion pour vous donner une idée : Alors voilà…pendant que vous êtes curieuse …simplement curieuse d’observer certaines sensations particulières… peut être des sensations dans la main droite… ou peut-être des sensations dans l’autre main…peut-être que vous savez …que l’on sait beaucoup  de choses…qu’on les sait sans savoir qu’on le sait… un petit peu comme certaines choses…comme la main droite et la main gauche…alors voilà …il y a la main qui est à droite de la gauche à le pouce le plus à gauche alors que la main qui a le pouce le plus à droite est à gauche d’ailleurs pour un gaucher elle est plus adroite contrairement à la main droite qui elle est à droite, mais qui se retrouve plus gauche que l’autre.. On peut même ressentir des sensations légèrement différentes dans les 2 mains.

Une main peut ressentir de léger picotement pendant que l’autre main peut ressentir des picotements légèrement différents…des fois une main peut même ressentir un changement de température et puis l’autre main peut se sentir plus tiède ou plus fraiche que la 1ère main…une main peut même ressentir plus de légèreté que l’autre main …et quand on parle de légèreté… les mains peuvent penser à des choses vraiment légères… comme la légèreté d’un papillon qui s’envole  etc…                                 

 Et peut-être que pendant que vos mains sont en train de vivre ce qu’elles ont à vivre…peut-être que vous VOUS POUVEZ PENSER MAINTENANT A CE QUI EST VRAIMENT IMPORTANT POUR VOUS… voilà simplement ce qui est vraiment important pour vous. Et ensuite, la personne se laisse partir en voyage vers la technique proposer…

Il convient de parler d’attitude et de méthodologie. L’attitude du praticien est d’être « emphatiquement stratégique » et la méthodologie est de faire reposer son intervention sur LE PROCESSUS THÉRAPEUTIQUE

Parlons maintenant des niveaux de transe hypnotique. La modélisation d’Erickson  et Rossi donne différentes  classifications :

 Rossi (Erickson & Rossi), 1979 décrit Trois niveaux de transe. » Il semble y avoir au minimum trois types fondamentaux de transe thérapeutiques utilisables:

1 /le type de transe caractérisé par une absorption de soi-même (…) où les personnes sont tellement absorbées par l’exploration de soi qu’ils semblent oublier la présence du thérapeute.  C’est l’hypnose légère qui est un état naturel inné que nous expérimentons tous plusieurs fois par jour. 

Exemple :

Quand nous nous échappons en pensée dans nos rêveries éveillées

Quand nous sommes pris par l’intrigue d’un film, la poésie d’un livre ou emportés par les notes d’une musique

Quand nous conduisons notre véhicule en mode  « automatique »

Quand notre corps est occupé à une activité physique et que notre esprit s’en détache, nous sommes déjà en état modifié de conscience ou (EMC) qui se traduit par une dissociation et une focalisation accrue de l’attention.

2 / la transe conforme à la conception la plus habituelle, dans laquelle les personnes établissent très fortement un rapport avec le thérapeute et répondent aux suggestions.

3/ le somnambulisme, au cours duquel les yeux des personnes peuvent être ouverts et où ils peuvent parler et agir comme s’ils étaient éveillés, tout en répondant hypnotiquement aux suggestions du thérapeute.

Ex : l’écriture automatique. Ce type de technique n’est pas utilisé durant l’atelier TCH du Dr Charbonier.

Le cerveau émet des ondes dont l’intensité est mesurée en hertz (Hz, un hertz étant une ondulation par seconde). Certaines aires cérébrales sont activés lors d l’hypnose.

En hypnose l’inconscient active toutes les ressources et l’attention est accrue

On divise L’ACTIVITE CEREBRALE EN 5 CATEGORIES, selon la fréquence des ondes émises :

GAMMA: 26-80 Hz. Durant une très forte activité cérébrale (créativité, résolution de problèmes).

BETA : 12-38 Hz. Ce sont les ondes de l’activité cérébrale normale (ce sont également les ondes du sommeil paradoxal, c’est-à-dire les courtes périodes de rêve durant le sommeil).

ALPHA : 8-12 Hz. Les ondes de la détente, de la méditation et de la relaxation de niveau 1 (légère). La personne est parfaitement éveillée, mais très détendue.

THETA : 3-8 Hz. Ce sont les ondes cérébrales d’un état de profonde relaxation, d’hypnose ou auto-hypnose.

C’est ce que l’on pourrait qualifier d’un état de sommeil « éveillé ». Cet état est normalement atteint par des méditants expérimentés.

DELTA : 0.2-3 Hz. C’est un état de très profond sommeil (pas de rêve).

Pour le commun des mortels il est très difficile de contrôler sa fréquence d’ondes cérébrale. La créativité et la résolution de problèmes s’effectuent de façon plus naturelle et efficace lorsque les ondes cérébrales se situent dans la zone « thêta ».

Certains phénomènes extérieurs peuvent affecter le rythme des ondes cérébrales. On attribue à un effet de résonance la capacité du cerveau de s’accorder à un rythme extérieur. La pratique d’activités rythmées, l’écoute de musique appropriée, peuvent à la longue modifier l’activité des ondes cérébrale.

En fait plus la personne coopère, et adhère à ce contrat thérapeutique que vous avez avec elle, plus

Comment reconnaitre que l’on est en état d’hypnose ?

Les signes de transe hypnotiques :

Ces signes que le thérapeute, praticien en hypnose pourra repérer de l’extérieur à partir d’un ensemble de signes cliniques. Dans cet état à la fois d’hyper vigilance aux stimuli externes et de focalisation simultanée sur son monde interne on pourra observer

  • Un état de relâchement musculaire corporel et facial
  • Un pouls ralentis une tension artérielle diminuée
  • Une respiration plus lente et plus profonde avec des suspensions parfois dans le rythme respiratoire
  • Un ralentissement des mouvements et l’installation progressive d’une certaine immobilité
  • Une modification de la chaleur corporelle
  • Un changement de couleur de la peau notamment facial (vasodilatation/ vasoconstriction périphérique)
  • Un réflexe de déglutition ralenti ou augmenté et des changements quantitatifs au niveau de la salive
  • Des mouvements rapides des paupières et un balayement des orbites (brefs allers /retours
  • Une dilation des pupilles et une focalisation des yeux
  • Le vécu de perceptions inhabituelles et parfois paradoxales : flottement, légèreté, lourdeur, sensation d’anesthésie, analgésie, sensation de lévitation, AMNESIE, HYPERMNESIE, fourmillement dans les extrémités, modification du schéma corporel, sensation de dédoublement, sommeil, lourdeur, apaisement
  • La sensation d ‘être « complètement présent » et SIMULTANÉMENT « ailleurs »
  • (Phénomène de dissociation)
  • Une amplification de l’acuité sensorielle (visuelle, auditive, kinesthésique, olfactive, gustative) et une amplification de l’imagerie mentale.

 Tous ces signes de transe ne sont pas automatiquement visibles en même temps durant une séance d’hypnose.

CE QUE L’HYPNOTHÉRAPIE N’EST PAS :

  • Ce n’est pas de l’hypnose de spectacle
  • elle n’est pas autoritaire et directive et vous pouvez en sortir quand vous le souhaiter
  • Le praticien n’a pas de pouvoir sur vous.
  • Vous ne pouvez pas rester bloquer dans une situation ou dans votre corps
  • Vous ne dormez pas. Vous êtes entre l’état de veille et de sommeil
  • Elle ne se substitue en aucun cas à un traitement médical

 Corinne Fadel, Hypnothérapeute

Sources du texte :

Un petit peu de moi, ma touche personnelle et beaucoup de :

  • Olivier Lockert
  • Ernest Rossi
  • Milton Erickson
  • Guillaume Poupard
  • Virgile Stanislas Martin
  • Ariane Bilheran
HypnosAura  Corinne Fadel

HypnosAura  Corinne Fadel

33 avenue de l’URSS - 31400 Toulouse