top of page

Guérir de la dépendance affective.

Dernière mise à jour : il y a 1 jour


La dépendance affective est un état psychologique qui se caractérise par un besoin excessif de l’autre pour se sentir bien, heureux et complet. Elle peut avoir des conséquences négatives sur la vie personnelle, sociale et professionnelle des personnes qui en souffrent. Voici quelques pistes pour comprendre et dépasser ce phénomène.


Guérir de la dépendance affective

1 / Quelles sont les causes de la dépendance affective ?

Comment guérir de la dépendance affective ? Elle peut avoir différentes origines, souvent liées à l’enfance ou à des événements traumatisants. Elle peut être le résultat d’un manque d’affection, de reconnaissance ou de sécurité dans le milieu familial, d’une séparation, d’un deuil, d’une maltraitance ou d’un abus sexuel. Elle peut aussi être renforcée par une faible estime de soi, un manque de confiance en soi ou une peur de l’abandon.


Quand ma grand-mère maternelle est décédée, j'ai eu beaucoup de mal à gérer sa disparition. J'avais 16 ans. Je me souviens quand elle me gardait et me lisait des histoires. Mes parents travaillait et j'allais chez elle. J'ai eu du mal à lire le mot mère ou grand-mère quand je le voyais écrit . Puis mes autres grands-parents sont décédés à leur tour, au moment ou j'ai emménagé avec mon compagnon. Je me suis sentie perdue. Maintenant j’ai l’impression que je ne peux pas gérer les choses seule. J'appréhende lorsqu'il doit partir pour ses déplacements ou qu'il rentre plus tard. je guète s'il m'envoie des messages et je me languis de son retour. Je sais que ce n'est pas normal, je stress et j'ai des difficultés à gérer mes émotions. Heureusement il me rassure. Il m'a tout de même conseillé d'aller consulter une thérapeute. C'est pour cela que je viens vous voir. 

2 / Quels sont les symptômes de la dépendance affective ? La dépendance affective se manifeste par plusieurs signes, tels que :

Les signes de la dépendance affective :

  • Une difficulté à prendre des décisions sans l’avis ou l’approbation de l’autre

  • Une tendance à s’effacer, à se soumettre ou à faire des sacrifices pour l’autre

  • Une peur excessive de perdre l’autre ou de ne pas être aimé

  • Une jalousie maladive, une possessivité ou une suspicion envers l’autre

  • Une angoisse, une tristesse ou une dépression en cas de séparation ou de conflit

  • Une recherche permanente d’attention, de soutien ou de réassurance de la part de l’autre

  • Une difficulté à exprimer ses besoins, ses désirs ou ses émotions

  • Une négligence de ses propres intérêts, de ses loisirs ou de ses relations

J'accepte trop de chose de la part de mes compagnons dans les relations. La dernière en date, j'ai eu l'impression que j'étais invisible. Il oubliait de m'appeler, de m'envoyer des messages alors qu'il était censé le faire après notre dernière sortie. Il me disait que je comptais pour lui et qu'il fallait que j'arrête de m'inquiéter. Je suis restée 2 semaines sans nouvelles de lui. Maintenant je pleure, je le harcèle par message. Ce n'est pas pour autant qu'il me donne des nouvelles ou me rassure. Il me dit qu'il était occupé par son travail et que tout va bien. Je vois bien qu'il continue à vivre sa vie comme si je n'étais pas là. Je donne tout, trop vite. Et du coup l'autre en profite. Il pense que c'est aquis. Ou alors je le harcèle et là il part car je lui en demande trop.  Je dois être moins exigeante. Vous devez vous poser des limites, vous prioriser et prendre du recul sur la relation. Vous faire confiance et laisser le temps d'installer la relation.  

3 / Quelles sont les conséquences de la dépendance affective ? Elle peut avoir des répercussions négatives sur la qualité de vie et le bien-être des personnes qui en souffrent.

  • Une insatisfaction chronique, un sentiment de vide ou de frustration

  • Une perte d’identité, d’autonomie ou de créativité

  • Une dévalorisation de soi, une culpabilité ou une honte

  • Une vulnérabilité au stress, à l’anxiété ou à la dépression

  • Une altération de la santé physique, mentale ou émotionnelle

  • Une détérioration des relations personnelles, familiales ou professionnelles

  • Une exposition aux relations toxiques, violentes ou manipulatrices

 

Les conséquences de la dépendance affective
Dépendance affective des messages - Hypnosaura

4 / Quelles sont les solutions pour guérir de la dépendance affective ? La dépendance affective n’est pas une fatalité. Il est possible de s’en libérer en consultation d'hypnothérapie :


  • Se reconnecter à soi et à ses émotions, en apprenant à les identifier, à les accepter et à les exprimer

  • Observer ses croyances et ses comportements, en prenant conscience de leurs origines, de leurs conséquences et de leurs alternatives

  • Développer l’estime de soi, en reconnaissant ses qualités, ses compétences et ses valeurs

  • Commencer une psychothérapie, en bénéficiant d’un accompagnement professionnel adapté à ses besoins et à ses objectifs

  • S’ouvrir aux autres, en élargissant son cercle social, en partageant ses centres d’intérêt et en demandant de l’aide si nécessaire

  • S’accorder du temps pour soi, en pratiquant des activités qui font plaisir, qui détendent ou qui stimulent

Mes parents ne me voulait pas. Ils avaient du mal à s'occuper d'eux, totalement immature. Grandir dans une famille violente ne permet pas de se sentir plus tard en sécurité. J'avais un grand besoin de réconfort et d'amour. D'aimer et de me sentir aimée à mon tour. J'ai rencontré un homme mais cette relation s'est terminée au bout de 2 ans et demi. C'est très compliqué pour moi. Je me suis beaucoup investie et j'avais tout misé sur lui. Je voyais en lui le père de mes futurs enfants. Je crois que je lui en demandais trop. Exigeante avec moi et avec lui, il a préféré prendre du recul pendant 1 mois durant les grandes vacances.  Il est revenu 2 mois de plus pour voir si j'avais changé. Pour moi tout aller bien. Je croyais que l'on traversait une crise de couple s'est tout.  Pour lui, j'étais trop envahissante. Je ne lui laissais pas assez d'espace et d'air disait il, et j'étais trop impatiente et colérique. Couper les liens des mémoires familiales toxiques et de non reconnaissance, sentiment d'abandon serait judicieux avant d'entreprendre une relation sentimentale. 
  • S’aimer et se respecter, en se faisant confiance, en se fixant des limites et en affirmant ses choix

  • Arrêter de se comparer aux autres en croyant ne pas être capable au yeux de sa famille, belle famille ou amis. Qu'ils ont tout et que vous n'avez rien. Vous avez l'impression de ne pas être assez bien pour les autres. Stopper ce sentiment de dévalorisation qui vous accroche à votre relation de dépendance affective avec votre compagne et vous enferme dans vos croyances

  • Développer l’estime de soi, en reconnaissant vos qualités, vos compétences et vos valeurs

  • Aimez vous ! La création vous aime comme elle aime chacune de ses créatures qui interagissent dans les règnes " minéral, végétal, animal et humain". Vous êtes cocréateur de la vie et vous êtes UNE PERSONNE IMPORTANTE !


Dépendance affective - Solutions vers l'autonomie
Dépendance affective - Solutions vers l'autonomie et la liberté

Corinne Fadel

Hypnothérapeute

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page