Rechercher
  • Corinne Fadel

Le lâcher prise MODE D'EMPLOI

Dernière mise à jour : 14 sept.

Soyez dans une écoute attentive « sans jugement ». Mettez votre cerveau analytique en mode PAUSE ! Arrêter de croire que vous pouvez tout contrôler. Un arrêt à l’image de la télécommande, appuyez sur pause. Non pas une pause sur la vie et les autres mais sur votre mode de fonctionnement au quotidien. Ne faites que regarder, observer sans jugement. Sans faire intervenir votre réflexion, votre mental.





Mode d'emploi 1


Comment lâcher prise au quotidien ?

Connectez-vous à l’ambiance extérieure: aux sons de la nature, au bureau, bruit dans la rue, en famille, à la vie autour de vous…

Ne faites qu’observez vos pensées et laissez-les passer !

Puis… ECOUTER … … …

RESTEZ EN RETRAIT quelques instants… … …

ECOUTEZ les sons du quotidien. TOUS Les SONS !



Exemple: Un avion dans le ciel, une voiture. Suivez le son du début à la fin. Les oiseaux, une personne qui parle, des gens qui discutent. Entendez-les sans prêter attention aux contenus. Prenez du recul.

Laisser circuler la vie en vous … Être là simplement !


DEVELOPPER votre CLAIRAUDIENCE

Ne soyez pas en apnée bien au contraire RESPIRER PLEINEMENT la voix du lâcher prise. ECOUTEZ avec ce sens merveilleux qu’est notre oreille interne… Connectez-vous au tout …

Vous pourrez peut- être développer la clairaudience.

Suivez un son, puis un autre, séparément. Puis écoutez les, tous ensembles. Comme une musique, apprenez à accueillir et écouter le MOUVEMENT de la VIE



Mode d'emploi 2


Par la suite, ECOUTEZ avec votre oreille gauche les sons venant de gauche. Quelques instants dans le calme…comme si vous aviez un amplificateur de volume … …Puis, écoutez les sons venant de droite…Respiration calme abdominale, là sans être là, en se fondant au grand TOUT. C’est magique !


Observez toutes vos sensations dans votre corps lorsque vous apprenez à lâcher prise. Parfois le corps parle.


Il peut exprimer des petits signes idéomoteurs. Il s’agit de petits mouvements involontaires des doigts ou de la tête et même des membres. Mouvements lents et saccadés. Que l’on rencontre en séance d’hypnose lorsque la personne descend dans les zones de consciences modifiées. La tension interne s’évacue.



Observer votre respiration, et laisser là circuler. Il est possible que de grandes inspirations arrivent, pareil à un besoin de reprendre son souffle, lors d’une forte émotion. Comme pour S’AJUSTER !


Quelque chose est en train de perdre le contrôle. Le cerveau analytique, rationnel cède la place à cette partie de vous qui a envie de légèreté, de voyager dans le calme, l’espace ! C’est ainsi que l’espace intérieur peut prendre toute sa place en vous… s’ancrer…s’apaiser… Vous choisissez de vous offrir ce cadeau inestimable, pour vous sentir plus calme… plus en paix avec vous … en vous.




Corinne Fadel

Hypnothérapeute


PS: Si vous avez apprécié ce post, je vous invite à laisser un commentaire et à le partager s'il vous semble utile pour d'autres personnes ;-))



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout