top of page

Les câlins, un anti-déprime: Les bienfaits. Comment? Et si je suis seul? Hypnosaura vous dit tout.

Dernière mise à jour : 26 mars 2023

Nous avons tous besoin de câlins tant ses bienfaits sont grands. Et si je suis seul(e) comment puis-je ressentir « les hormones du plaisir, l'ocytocine » ou « le renforcement de mon système immunitaire » ou encore « Le relâchement de mes tensions nerveuses » ? Découvrir à travers une séance d'hypnothérapie le lâcher prise pour s'aimer, donner, recevoir des câlins. Un relation de soi à soi.


Le contact physique est essentiel à la vie, à la santé humaine. Parmi les divers types de contacts, l'un d'entre eux constitue un bonheur à part entière, une nécessité vitale : LE CÂLIN.

Nous en avons fait une journée internationale pour le célébrer. Pour se rappeler que l'on a tous besoin d'un câlin.


LES BIENFAITS DU CÂLIN

  • Il fait baisser le cortisol, l'hormone du stress ainsi que la pression sanguine.

  • Il réduit le risque de maladie cardiaque.

  • Il renforce le système immunitaire.

  • Il réduit la douleur.

  • Il relâche les muscles.

  • Il libère l'ocytocine, l'hormone du plaisir.

  • Il permet de combattre la fatigue.

  • Au niveau psychologique, recevoir un câlin donne la sensation d'être en sécurité, de se sentir aimer. Un sentiment important pour la santé mentale. Il améliore la confiance en soi et booste notre énergie.

 

Câliner ? Je ne sais pas faire mais je peux apprendre.


Tout le monde ne sait pas donner de câlins ou n'ose pas en demander. Comme s'il fallait le deviner de la part de son ou sa partenaire sur son visage. Ce ne sont pas des gestes innés pour un grand nombre d'individus.

  • Dans ma famille on ne montre pas ses émotions

  • Mes parents ont toujours été distants même entre eux.

  • On ne m'a pas appris, je ne sais pas faire.

  • Je n'ai pas le logiciel "gestes tendres et câlins" me dit ma compagne. Pourtant je l'aime, mais je crois que je le montre autrement.

  • J'ai été tellement blessée par mes relations antérieures que je me suis fermée aux câlins et mon cœur est comme froid. J'ai du mal à faire de nouveau confiance, alors je me recroqueville sur moi-même.

  • J'attends que l'autre me montre des signes d'affections en premier.

  • C'est toujours à moi de faire le premier pas. Je me demande s'il m'aime car il n'est pas tendre ou pas assez comme je voudrais. J'ai l'impression qu'il ne comprend pas que j'ai besoin de câlin.

  • En effet, je vais lui apprendre et le mettre en confiance afin qu'il sache que le câlin est agréable pour le corps tout entier. Que c'est un don gratuit "recevoir et donner".

Durée du câlin

20 secondes suffisent ; telle est la durée approximative du câlin."4 respirations longues et complètes". C’est un moyen de s’en souvenir et de pratiquer au mieux la câlino-thérapie.


Le câlin de pleine conscience

Les câlins sont source de bien-être, c’est entendu. Le plaisir est d’autant plus grand lorsque nous sommes dans l’instant présent.


Comment faire :

  • Concentrez votre attention sur votre respiration et sur les sensations physiques que vous procure l’étreinte.

  • Accueillez cette focalisation qui calme le mental décuple le pouvoir des émotions agréables de bien-être. Un peu comme une remise à jour d’équilibre émotionnelle. Un booster d'énergie!!!



Prescription journalière

  • Dès le matin, offrez un câlin.

  • A midi, offrez un câlin à une personne, à un animal mais aussi par votre regard bienveillant à la vie, à la nature, à tout ce qui est important pour vous. Et surtout à vous-même.

  • Avec les enfants à la sortie de l’école, avant de se coucher, offrez un câlin.

  • Apprendre dans la fratrie à se faire des câlins. A donner et à recevoir.

  • Mon petit frère de 5 ans pleure, je m’approche de lui et lui fait un câlin pour le soulager et le rassurer.

  • En rentrant du travail, demandez un câlin pour vous libérez de votre journée et décharger le trop plein de tensions nerveuses.

  • Avant une épreuve ou une nouvelle expérience, offrez un câlin ou demandez-le.

  • Après une grosse émotion, offrez un câlin.


A titre préventif, offrez un câlin et faites-vous câliner !

La fratrie, les enfants

Apprenez à votre enfant à demander un câlin

pour répondre à ses besoins. C’est magique (ou scientifique plutôt) les câlins comme nous l'avons constaté. Etre là, les uns pour les autres.

Le câlin renforce les liens.

Et si votre enfant le refuse, ne vous offusquez pas. L’important est de garder le lien même à distance. Accueillez son désaccord, il a ses raisons qui lui appartiennent et qui parfois ne viennent pas de vous, en plus.


Le câlin des parents à l’adolescent

Garder le contact même si parfois ils sont un peu moins en demande car ils deviennent plus indépendant.

Le bisou du matin et/ou du soir pour se dire bonjour ou bonne nuit peuvent aussi se transformer en embrassade ou câlinou court mais très agréable. Sensation de connexion à l’autre, de reconnaissance, d’union, de lien indéfectible. Pour se dire « je suis là au cas où tu as besoin ». Tout cela dans le silence du cœur à cœur.


Mais comment faire quand on est seul(e)?

  • Quand il n'y a personne à câliner ?

  • Quand je ne suis pas entendu dans ma demande ?

  • Que l'on soit enfant, adolescent, adulte ou senior et que nous nous retrouvons comme seul(e) au monde alors que nous avons tant à donner ?

  • Quand nous manquons de bras pour nous enlacer ?

  • Quand nous avons tant d’amour en nous à partager?

L'enfant:

« Je peux transmettre le câlin à mes animaux si j'en ai. Mais aussi à mes animaux en peluches. J'ai beaucoup d'amour en moi. Je ressens le lien avec la planète toute entière et ses habitants car je suis une personne empathique. Adulte, je sais que les choses changerons car ce sera moi qui gèrerai ma vie, ma famille et ferai mes choix. Je donnerai mes câlins et l'amour aux autres.

Pour l'instant, je patiente».

LE SOURIRE INTERIEUR

Je développe le sourire intérieur.

Nos bras physiques sont comme notre état d'esprit intérieur. ils peuvent prendre le relais pour s'auto câliner.


EN PRATIQUE :

Prendre quelques respirations calmes et profondes.

J'inspire par le nez, je gonfle le ventre et il se dégonfle tranquillement à l'expiration. Je peux poser une main sur mon ventre. Ainsi je peux développer un regard bienveillant de moi vers moi dans l'espace intérieur de mon cœur.


Sur l'inspiration, faites monter l'énergie au centre de la poitrine, le centre des émotions ou plexus cardiaque. Canaliser votre attention en ressentant une sensation de joie ainsi qu'une agréable sensation de chaleur partant de cet espace pour irradier dans tout le corps.

J'accueille à présent le sourire au niveau de mon visage et vers mes yeux. Puis je ressens les sensations comme le câlin. Mon visage s'ouvre, rayonne, mes traits sont tirés vers l'extérieur.

J'envoie alors des pensées positives à mon être intérieur.

A mon enfant intérieur aussi si besoin. Je formule des pensées positives en mon centre et je ressens tout ce que je dis verbalement ou intérieurement avec intensité.

  • Je m'aime et je sais que je suis un être aimé. Je suis issue de la création comme la nature et de ce fait, je suis aimé au même titre que les minéraux, les végétaux, les animaux. Je fais partie de cet ordre cosmique.

  • Je souris intérieurement en envoyant de l'amour à mon corps physique, mon être, mon cœur qui est le gardien de mon espace intérieur. On le nomme aussi le refuge du cœur, le sanctuaire intérieur.

  • Je m'apprécie tel que je suis.

  • Mes yeux physique se tournent vers l'intérieur comme s'ils plongeaient à l'intérieur de moi pour accueillir le calme qui s'ancre au plus profond de mon être.

  • J'accueille ce câlin intérieur comme si je le recevais d'une autre personne.

  • Un enlacement intérieur comme si je pouvais m'enlacer avec mes bras. Je me fait un câlin.

Servez-vous de votre respiration pour approfondir votre attention et augmenter votre concentration de bien-être. Si des pensées parasites surgissent, ne les entretenez pas. Laissez les passer tels des nuages dans le ciel.

Je vous souhaite de merveilleux câlins.


Corinne Fadel

Hypnothérapeute




 


Posts récents

Voir tout
bottom of page